Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un referendum en Alsace - Conseil unique d'Alsace - Collectivité Territoriale - Referendum du 7 avril 2013 - Ses origines, son déroulement, ses suites...
  • Un referendum en Alsace - Conseil unique d'Alsace - Collectivité Territoriale - Referendum du 7 avril 2013 - Ses origines, son déroulement, ses suites...
  • : Les enjeux de la Collectivité Territoriale d'Alsace (anciennement Conseil Unique d'Alsace) : institutions d'avenir ou illusion collective ? --- Eléments d'analyse proposés par Mathieu Lavarenne, président du Cercle Républicain 68 Edouard Boeglin et conseiller municipal (indépendant) dans un petit village alsacien. Plus de 22 000 visiteurs uniques en quelques semaines.
  • Contact

Profil

  • Referendum en Alsace
  • Les enjeux de l'évolution institutionnelle de l'Alsace pendant et après la campagne référendaire du 7 avril 2013. Pour ou contre une Collectivité Territoriale d'Alsace ? Des documents et des analyses...
  • Les enjeux de l'évolution institutionnelle de l'Alsace pendant et après la campagne référendaire du 7 avril 2013. Pour ou contre une Collectivité Territoriale d'Alsace ? Des documents et des analyses...

Recherche

5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 18:26

Statistiques-du-blog-referendum-alsace.jpgAvant tout, merci aux internautes d'être venu(e)s quotidiennement si nombreux sur ce blog indépendant : plus de 1500 visiteurs uniques par jour (1739 pour la seule journée de samedi et 3237 pour la journée du dimanche 7 avril). Plus de 22 000 depuis le lancement du blog, il y a moins de trois mois. Sans compter l'autonomisation sur la toile des infographies et des articles.


Après cette consultation publique du 7 avril, nous devons rester attentifs. Car ce qui s'est passé, à maints égards, n'a pas été un modèle de démocratie.

Je vous invite donc à vous inscrire sur la liste de diffusion ci-contre, afin d'être tenus au courant des rebondissements et des prolongements de cette affaire. Vos coordonnées ne seront évidemment pas divulguées à des tiers.

M.L.
(mise à jour du 8 avril)

--> Sommaire du blog

--> L'analyse des résultats du 7 avril

--> La revue de presse

--> Dix raisons de voter non

--> La notice d'information "hors la loi"

--> Le schéma trompeur de la notice dite d'information


Statistiques du blog referendum alsace

Partager cet article

Repost 0
Published by Referendum en Alsace - dans Conseil Unique d'Alsace
commenter cet article

commentaires

erny49 08/04/2013 11:48


MERCI pour votre action ,elle a contribué  à éclaircir les visées des élus de notre région


leurs visées quoi qu'ils en disent aujourdhui concernaient leurs propres désirs et non pas l'avenir  des contribuables 


il faut donc continuer à informer et lutter contre cette mauvaise idée de faire croire aux électeurs qu'ils ne sont pas capables de comprendre les enjeux politiques 


il faut continuer à s'insurger contre le cumul des mandats,contre les dérapages de budget des communes et surtout des communautés de communes


nous vous soutiendrons

Referendum en Alsace 08/04/2013 15:02



Merci pour votre commentaire.


Effectivement, le non du 7 avril n'est pas une fin en soi.


Il y a du pain sur la planche...


M.L.



Henri Goetschy 02/04/2013 18:44


Vous abvez le droi d'avpoir un avis mais pas de mentir 


a lors vpous adreserez  au Conseil général  et je suis ptêt à tenir  conversation   et échanges avec M. LEVy

Referendum en Alsace 04/04/2013 10:37



Bonjour M. Henri Goetschy (si c'est bien vous qui êtes à l'origine de ce message, et si l'on n'a pas usurpé votre identité), 


Vous pouvez me reprocher de me tromper ou d'avoir oublié quelque chose, vous pouvez me reprocher d'interpréter certains éléments, en fonction de ma grille d'analyse et des principes qui sont les
miens, vous pouvez me reprocher de ne pas tout comprendre (car comme le dit M. Buttner à propos de cette affaire, "ce n'est pas simple"), ou d'avoir mal entendu, ou de ne pas dire TOUT ce que
j'ai entendu (car il y en a bien trop), mais PAS de mentir.


Comme vous ne m'avez pas donné de coordonnées précises, vous pouvez me joindre à cette adresse : cerclerepublicain68@orange.fr


Je vous transmettrai alors mes coordonnées personnelles.


Je suis très ouvert à la discussion et reste à votre disposition pour en parler de vive voix ou bien par écrit.


Très cordialement,


M.Lavarenne



Orso Delarebia 04/03/2013 10:54


Lors de l'émission sur FR3 Alsace du 2 mars 2013 à 11H30 ,le politologue Philippe Breton a exposé ses doutes quant à la"conception" du conseil unique d'Alsace , "un organigramme complexe ,pire
qu'un mille feuille" ..."des économies théoriques ,une masse salariale inchangée ...A cela j'ajouterai que le président de la région Philippe Richert veut prendre exemple sur nos voisins .Le
Baden Württemberg a pour 10.758.000 habitants 138 élus ;L'Alsace a pour 1.877.271 habitants 122 élus (départementaux et régionaux) .Ce qui signifie que proportionnellement le Pays
de Bade avec ses 10 millions d'habitants devrait avoir 699 élus !!!(pas concevable en Allemagne) Gestionnaire -prévisionniste ? Si Richert gère notre belle région comme il voulait
géré le grand contournement de Strasbourg ,à savoir prendre la société Vinci pour 750 millions d'euros alors que la Sanef n'en demandait que 400 millions ,les Alsaciens seront des
"PIGEONS"! Question que tous les alsaciens devront se poser avant le 7 avril :" Le conseil unique d'Alsace sera-t-il géré comme la M2A de Mulhouse où on réagit au lieu d'agir intelligemment" ???

danielle Goussot 22/02/2013 00:55


Une  documentation très precise et une volonté républicaine de bon aloi.


Bravo, nous vaincrons!


DG

Referendum en Alsace 22/02/2013 15:18



Merci pour votre commentaire. N'hésitez pas à relayer !



LIEBY Denis 21/02/2013 19:07


Bonjour,


Je pense que le Conseil Unique d'Alsace est une nécessité, tôt ou tard. Que nous apportera le "tard"? Ce conseil se justifie s'il sait mettre en place les outils d'une véritable participation
citoyenne, pour que les Alsaciens deviennent - plus et mieux-acteurs des décisions qui les concernent.


Pour cela, il faut que le Conseil réfléchisse sérieusement à la subsidiarité, notion mal étudiée, mal comprise. Il faut que le Conseil veille à ce que cela marche, que les décisions soient prises
là où elles doivent être prises, par les gens concernés par les problèmes, sur les territoires concernés. Trouver une autre définition des territoires: la communauté -le territoire - des
personnes qui ont le meme problème à résoudre. Ne pas commander mais veiller à ce que cela fonctionne.


En un mot, nous aider à penser l'avenir à partir de la solution et en revnenant ainsi vers les problèmes. Mon problème sera résolu quand... Quelles étapes pour parvenir à ce "résolu quand.."


On est loin de la bataille du siège et de sièges qui est au premier plan de certains.

Referendum en Alsace 21/02/2013 23:52



Bonjour,


Permettez-moi de rappeler simplement qu'il ne s'agit plus du tout d'un conseil UNIQUE d'Alsace. Mais ses initiateurs ont renoncé à cette appelation, pour une bonne et simple raison, c'est que le
projet n'a plus rien d'unique. Je ne peux que vous inviter à parcourir les articles de ce blog, notamment celui intitulé Conseil unique ou Collectivité Territoriale
d'Alsace, entre autres.


Par ailleurs, vous pouvez lire les documents, vous ne trouverez pas "les outils d'une véritable participation citoyenne", une formulation qu'il faudrait d'abord définir concrètement par des
exemples de modalités pratiques, administratives, institutionnelles.


Et enfin, vous avez raison, la bataille du siège ou des sièges est au premier plan, mais précisément parce que le projet proposé résulte de cette guéguerre de chefaillons féodaux
: la multiplication des strates et des instances dans ce projet est le résultat d'un marchandage de tapis. Pas plus. Et c'est pour cela qu'il aura du mal à convaincre. Sauf celles et ceux qui en
reste aux idées générales sur lesquelles on a "surfé" durant des années (simplification, économies, efficacité, unité) qui s'effritent dès que l'on engage un peu l'analyse concrète du projet. Il
suffit de voir comment M. Charles Buttner lui-même a reconnu qu'il n'y aurait ni simplification, ni économies.


Sans oublier encore la couche qui a récemment été ajoutée avec le possible statut de Strasbourg eurométropole.


Merci encore pour votre commentaire, qui incite au débat ! C'est toujours ça de pris en ces temps de découragement et de défaitisme.


Très cordialement.


M.L.